LE CORONAVIRUS À TABAC OUVERT

LES BUREAUX DE TABAC FIGURENT PARMI LES COMMERCES AUTORISÉS DURANT LE CONFINEMENT LIÉ À LA PANDÉMIE DE CORONAVIRUS COVID-19. LE TABAGISME TUE POURTANT CHAQUE ANNÉE, EN FRANCE, PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS DE PERSONNES. DSC_8266 copie

 Coup de théâtre, le samedi 14 mars 2020 au soir, en raison de la recrudescence de décès attribués au coronavirus (covid-19), le Premier Ministre français, Édouard Philippe, annonce la fermeture de tous les commerces jugés non indispensables. Mais en étudiant la liste des officines autorisées, au côté des pharmacies, nous avons la surprise de trouver… les bureaux de tabac. Venant d’un gouvernement qui prétend se soucier avant tout de la santé de ses administrés, il y a là de quoi surprendre, sinon indigner, qui dispose d’un minimum de bon sens. Pour cause, en France, plus de 70 000 décès par an sont dus à la consommation de tabac. En regard des chiffres mondiaux de l’OMS (voir chapitre ci dessous), avec 8092 décès (voir liens) annoncés le 18 mars 2020, pour la planète entière, le coronavirus Covid-19 fait encore figure de petit délinquant.

INCOHÉRENCESDSC_8262 copie

En 2016, les chiffres officiels annonçaient 73 000 morts annuels dus au tabac en France (75 000 en 2015) soit plus de 6000 morts par mois. En 2018, une étude publiée dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’agence sanitaire Santé publique France Indiquait: «Parmi les 346 000 nouveaux cas de cancer diagnostiqués chez les adultes en France en 2015, 142 000 seraient attribuables aux facteurs de risque étudiés, soit 41% de tous les nouveaux cas de cancer. Le tabac était responsable du plus grand nombre de cas (20%), avec plus de 68 000 nouveaux cas attribuables au tabagisme, toutes localisations confondues ».

HÉCATOMBE ANNUELLE
Le tabac tue jusqu’à la moitié de ceux qui en consomment. À l’échelle mondiale, selon l’OMS ((Organisation Mondiale de la Santé), « le tabac tue plus de 8 millions de personnes chaque année.

DSC_8563 copie
«Les coûts économiques du tabagisme sont importants : il s’agit à la fois des coûts substantiels en termes de soins de santé pour le traitement des maladies causées par le tabagisme et du capital humain perdu du fait de la morbidité et de la mortalité imputables au tabac», indique l’Organisation Mondiale de la Santé.

Plus de 7 millions d’entre elles sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée». Face à quoi, il paraît pour le moins incohérent, pour ne pas dire scandaleux, d’autoriser, même hors pandémie, les bureaux de tabac à continuer de diffuser un poison s’attaquant aux voies respiratoires. Le coronavirus menace l’être humain précisément en infectant ces même voies. Les fumeurs risquent bien plus que les non-fumeurs de contracter les formes les plus sévères de la maladie.

 HISTOIRE D’ARGENT ?
D
ifficile d’imaginer que les faits évoqués ci-dessus aient échappé aux responsables du pays comme aux scientifiques qui les conseillent. Alors pourquoi n’a-t-on pas fermé les bureaux de tabacs ? Du côté du gouvernement on invoque la distribution de la presse par les buralistes. Sur le web, quelques internautes glosent plutôt sur l’impDSC_8257 copie copieortance des revenus qui seraient ainsi perdus par le gouvernement, sachant que les tabac sont aussi des points de vente des jeux de la Française des Jeux… Le tabac étant une drogue très addictive, on peut aussi imaginer une volonté de préserver la paix sociale en évitant le mal-être et la colère des fumeurs.
LA BONNE RECETTE
S
elon les prévisions de la Commission des Comptes de la Sécurité sociale, avec la hausse du prix du tabac, les recettes fiscales, devraient avoisiner les 13,1 milliards d’euros fin 2020, soit plus de 0,4 milliard d’euro qu’en 2019. Encore ne s’agit-il là que des « droits de consommation sur le tabac » auxquels s’ajoute encore la TVA à 16,64 %. Même sans tomber dans le complotisme, on peut penser que le gouvernement, peu soucieux de priver le budget de la nation de telles recettes, préfère considérer les bureaux de tabac comme des commerces indispensables.

LIENS
Comme d’habitude, nous n’avons nulle prétention à l’exhaustivité sur le sujet. Les informations que nous proposons ne sortent pas de «notre chapeau». Elles sont issues de la consultation de nombreux sites en lien avec ceux cités ci-dessous. Afin de parfaire votre information nous vous invitons à tous les consulter.

Le Monde.fr
https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/03/14/edouard-philippe-annonce-la-fermeture-de-tous-les-lieux-publics-non-indispensables_6033110_823448.html

Coronavirus Santé Publique France
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/infection-au-nouveau-coronavirus-sars-cov-2-covid-19-france-et-monde

Coronavirus
https://www.pasteur-lille.fr/recherche-medicale/les-thematiques-de-recherche/maladies-infectieuses-et-inflammatoires/coronavirus-

Libération.fr :Les morts dues au tabagisme
https://www.liberation.fr/checknews/2019/06/04/d-ou-sort-le-chiffre-de-75-000-morts-par-an-dues-au-tabac-en-france_1731312

Femme actuelle.fr : Coronavirus et fumeurs
https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/coronavirus-les-fumeurs-risquent-davantage-de-contracter-une-forme-severe-de-covid-19-2091753

Les comptes de la sécurité sociale (voir page 55)

https://www.securite-sociale.fr/files/live/sites/SSFR/files/medias/CCSS/2019/CCSS_RAPPORT-SEPT2019-tome%201.pdf

Organisation Mondiale de la Santé : la mortalité due au tabac
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/tobacco